PARTI SOCIALISTE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 1 juin 2016

La démocratie locale remise en question: clichois, on ne vous demandera plus votre avis

Les clichois avaient pris l'habitude du dialogue, parfois houleux,avec leurs élus: présentation du budget de la ville, débats sur l'aménagement urbain, comités de quartier donnaient lieu à des échanges souvent constructifs; les membres des instances de consultation étaient tirés au sort, garantie de leur indépendance.
Pour permettre aux clichois de s'informer, les conseils étaient retransmis in-extenso en direct, l'opposition pouvait ainsi s'exprimer librement; les élus de l’opposition étaient représentés dans les commissions municipales, aux conseils d'administration de "Clichy Habitat", du CCAS
Monsieur Muzeau, avez-vous peur des clichois? Tous ceux à qui vous aviez promis, d'après ce qu'ils nous en disent, monts et merveilles,n'arrivent plus à vous rencontrer: "il m'avait promis un emploi", "il m'avait promis un logement", "il nous avait promis une mosquée" ... La peur de rendre des comptes à ses électeurs a transformé monsieur M uzeau en maire fantôme,ce qui heurte les clichois qui avaient l'habitude d'une présence quotidienne de leur maire dans la cité.

Les retransmissions différées du Conseil municipal sont tronquées, les interventions de l’opposition sont censurées, micros coupés, etc... Certains regrettent, mais trop tard!Le résultat des élections régionales sonne déjà comme un premier vote sanction à l'égard de la municipalité de droite.

La fusion annoncée des départements des Hauts de Seine et des Yvelines n'arrangera rien : elle sonnera la fin de la proximité entre les élus et la population; et ce n'est pas la nouvelle d'une fusion entre Puteaux et Boulogne qui nous rassurera!La disparition de Clichy Habitat , absorbée par l'Office départemental , marque-t-elle la volonté de trier la population? On pourrait le craindre, d('autant plus que depuis l'opposition a été éliminée du Conseil d'administration de Clichy Habitat et de la commission d'attribution des logements .

jeudi 26 mai 2016

"TRI SELECTIF" POUR LE DEVOIR DE MEMOIRE

L'histoire de Clichy a forgé à notre ville une identité culturelle forte, faite de traditions , respectueuse de sa mixité. Les valeurs de solidarité , l'intégration d'une population qui n'en oublie pas ses racines,n'ont pas pesé lourd devant l'impatience des clichois, s'imaginant peut être qu'on pouvait avoir Levallois aux prix de Clichy, autrement dit le beurre, l'argent du beurre et le tablier de la crémière... Le devoir de mémoire permet de rappeler les valeurs d'une vieille cité populaire qui a su entrer dans l'ère industrielle et en sortir tout en préservant la mixité sociale et la solidarité.
Commémoration de l'abolition de l'esclavage, hommage aux morts algériens du pont de Clichy,hommages aux victimes des camps de concentration,épisodes dramatiques de l'entre deux guerres, génocide arménien et bien d'autres épisodes de notre histoire sont présents dans la mémoire collective .
Il semble cependant que à droite cette mémoire est très sélective: cérémonie à la sauvette au Pont de Clichy , absence de la droite à la cérémonie sur l'abolition de esclavage: la droite fait le tri .
A qui montre-t -on ainsi le chemin de la sortie?

mercredi 11 mai 2016

10 mai 2016: les élus socialistes commémorent l'abolition de l'esclavage. Abscece totale de la droite!

Le 10 mai est la "journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leur abolition" depuis 2006.

La municipalité socialiste s'est associée jusqu'à présent à cet évènement en érigeant une stèle dans le parc Mozart sur l'esplanade Delgrès et en y célébrant le souvenir des victimes de ce crime contre l'humanité qui a fait des millions de victimes.Manuel Allamellou, élu socialiste, ainsi que les associations, ont tenu à conserver cette célébration et à rendre hommage aux abolitionnistes qui se sont battus à la suite de Victor Sschoelcher pour y mettre fin.

La nouvelle municipalité semble faire peu de cas de l'histoire de nombreux concitoyens ...Aucun représentant à la cérémonie,pas même une gerbe de fleurs...C'est peut-être ça le changement?

vendredi 6 mai 2016

Premier Mai 2016:hommage à Pierre BEREGOVOY

IMG_3848.JPGC'est devant l'immeuble où il vécut de nombreuses années que sa famille et ses amis se sont retrouvés pour commémorer le 23ème anniversaire de sa disparition.

Catherine Beregovoy a évoqué la fidélité de Pierre Beregovoy à ses convictions politiques mais aussi son attachement à sa famille. Il aimait Clichy où il vécut de nombreuses années avant de devenir député maire de Nevers

Bernard Emschwiller , doyen des socialistes clichois et ami de Pierre a rappelé avec beaucoup d'émotion ses souvenirs amicaux et militants des mêmes causes IMG_3841.JPGIMG_3851.JPGIMG_3852.JPG

mercredi 20 mai 2015

Communiqué de la section socialiste de Clichy

Reda BELHOUCHAT

Secrétaire de la section socialiste de Clichy

Clichy le 19 mai 2015

Les clichois ont appris avec stupéfaction l’incroyable décision du Conseil d’Etat d’annuler les élections municipales par la faute de M.Muzeau ; il faut donc revoter. Gilles Catoire a choisi de passer le relais à un représentant de la nouvelle génération, Julien Perez. Le Parti Socialiste appelle les partis de gauche et les écologistes à s’unir dès le premier tour pour créer la dynamique de gauche qui nous fera gagner.

Les discussions sont engagées. Les Verts et le Parti de Gauche réunis sur la liste « Clichy citoyenne » ont été contactés pour ouvrir des discussions, dans le but est de faire alliance dès le 1er tour. L’union de la gauche et des Verts est indispensable pour contrer le désir de la droite, alors qu’elle est en grande difficulté à Levalllois, de mettre la main sur Clichy .

samedi 16 mai 2015

Lettre de Gilles CATOIRE

"

vendredi 15 mai 2015

Julien PEREZ


Julien PEREZ par psclichy92

Gilles Catoire , nouveau retraité


Gilles Catoire s'inscrit au CCAS par psclichy92

lundi 4 mai 2015

Commémoration du 22ème anniversaire de la disparition de Pierre BEREGOVOY

C'est devant son ancien domicile clichois, dans la rue qui porte aujourd'hui son nom, que ceux qui ont voulu se souvenir se sont rassemblés. Malgré une pluie battatne, ses amis, ses anciens voisins, ses camarades du Parti socialiste entouraient la famille . C'est Catherine Beregovoy qui a évoqué avec une émotion intacte l'homme privé, le père de famille attentif; Gilles Catoire a évoqué le camarade, l'homme public, celui qui avait accompagné la victoire de François Mitterrand en 1981, victoire dans laquelle il avait joué un rôle décisif. Artisan du rassemblement de la gauche et du Programme Commun,il n'a plus quitté le devant de la scène . Maire de Nevers et député de la Nièvre, il n'a pourtant pas oublié Clichy, y revenant à l'occasion d’évènements familiaux ou publics.

vendredi 27 mars 2015

Danielle RIPERT sur Africa 1


Lady vous écoute du 180315 ENGAGEES POUR LES... par telesud

Mobilisons nous pour une ville solidaire autour de nos candidats


Dimanche 29 mars, Faites gagner Clichy ! par gillescatoire

JEAN PAUL HUCHON A CLICHY CE jEUDI

Avec en fond sonore le passage des trains, JLP Huchon fait le point avec les élus clichois sur les dossiers: en question les transports et l'aménagement de la gare , l'éco-quartier du bac d'Asnières.
Le chantier de refonte de l'usine du SIAAP de 400 millions d'euros démarrera dès 2015.

lundi 23 mars 2015

Elections départementales: les résultats sur Clichy

RESULTATS DU PREMIER TOUR

Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT: 28,99%

* Remi MUZEAU-Alice LEMOAL 27,61 %
* Marie-Claude FOURNIER-Aissa TERCHI 14,93 %
* Didier SCHULLER-Mireille GITTON 12,76
* Remi CARILLON-Liliane KAROUS 11,02
* Jean-Luc BRACHET-Claire RIOU 4,66

-Taux de participation : 41,65 %

Déclaration de Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT

L’exception à Clichy : Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT (PS) en tête au 1er tour des départementales avec 29 % !

« Dans un contexte national et départemental difficile pour la Gauche, Clichy constitue une exception.

Les Clichois ont placé la liste « Tous ensemble pour Clichy » avec Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT (suppléants Abderrahman ACHIBANE et Sarah DEBASC-DADOUCHE) en tête devant la liste du candidat UMP de Balkany, car ils ont compris notre projet et nous les en remercions.

Nous notons avec satisfaction le recul du FN à Clichy, puisqu’il fait moins de la moitié de son score national.

Les autres composantes de la Gauche (EELV, FDG, PCF, PRG) font également un bon score à Clichy. L’ensemble des candidats de la Gauche et des écologistes sont aussi en net progrès par rapport aux municipales.

C’est le moment maintenant de nous rassembler : nous appelons tous les électeurs et les démocrates qui veulent sanctionner le système Balkany à se mobiliser pour que ce soient les Clichois qui gagnent dimanche 29 mars ! »

Dimanche 29 mars avec Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT, faites gagner Clichy !

vendredi 20 mars 2015

Dimanche, votre vote est décisif; votez "tous ensemble pour CLICHY


Dès dimanche 22 mars, votez "Tous ensemble pour... par gillescatoire

Daielle RIPERT sur Radio Orient

ECOUTER LE DEBAT



jeudi 19 mars 2015

Lacampagne à Clichy: l'embarras de R.Muzeau empêtré dans ses liens avec Balkany

mercredi 4 mars 2015

VENEZ DEBATRE DU PROGRAMME



samedi 28 février 2015

Monsieur Muzeau, vous ne pouvez plus vous taire sur Balkany!

mardi 24 février 2015

REUNION PUBLIQUE PRESIDEE PAR CATHERINE BEREGOVOY

jeudi 19 février 2015

Gérard COLLOMB président du comité de soutien à Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT

Gérard COLLOMB, président du comité de soutien à Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT aux élections départementales des 22 et 29 mars prochains, s’est d’abord rendu ce matin sur le marché du centre à la rencontre des Clichois. Habitants et commerçants ont réservé un accueil chaleureux aux candidats de la liste « Tous Ensemble Pour Clichy » et au Maire de Lyon. A l’issue de cette rencontre de terrain, le comité de soutien s’est retrouvé dans une ambiance conviviale au « Garçon de café ».

La communauté urbaine de LYON est un modèle pour le Grand Paris

Gilles CATOIRE a salué la présence de Gérard COLLOMB en soulignant que sa gestion de la communauté urbaine de Lyon était « un modèle dont il fallait s’inspirer pour construire le Grand Paris. A l’instar de Lyon nous menons un travail en commun avec les décideurs économiques, les acteurs créatifs dans tous les domaines (associatifs, culturels, sportifs…) Cette dynamique se retrouve pleinement dans notre comité de soutien ». Il a indiqué que Clichy prenait toute sa place dans la dynamique de croissance des Hauts-de-Seine, et qu’il présenterait la semaine prochaine aux Clichois le compte-rendu de son mandat de Conseiller général, son équipe, et le programme pour l’élection départementale.

Une équipe à l'image du Clichy d'aujourd'hui

Gilles CATOIRE a présenté le tandem qu’il formait avec Danielle RIPERT, et leurs candidats-suppléants Abderrahman ACHIBANE et Sarah DEBASC-DADOUCHE : « une équipe à l’image du Clichy d’aujourd’hui, qui aime à se retrouver dans la défense de nos valeurs communes et dans la joie de vivre-ensemble ».

Danielle RIPERT a présenté les étapes de son engagement personnel et professionnel, qui l’ont conduit à devenir maire-adjointe (en charge aujourd’hui du Sport), puis candidate aux élections départementales. Elle a notamment mis en avant « les enjeux du développement durable et de la transition énergétique, qui seront au centre de notre campagne électorale. »

Abderrahman ACHIBANE a présenté son engagement comme maire-adjoint en charge de l’Emploi et de la Jeunesse, et a souligné sa détermination à ce que « les Hauts-de-Seine s’engagent encore plus en faveur de la jeunesse. » En partenariat avec Sarah DEBASC-DADOUCHE, qui comme lui fait partie de la nouvelle génération engagée dans le combat citoyen, à partir de leurs expériences dans le domaine associatif, avec une attention particulière sur les questions d’éducation et de la famille.

L'emploi est une priorité

Gérard COLLOMB a souligné que « Lyon a été l’une des premières communautés urbaines, dès les années 60, ce qui nous a permis d’avoir une vision d’ensemble du développement territorial, en y intégrant des politiques de proximités. Cela nous a permis de favoriser la mixité sociale et de créer les conditions du vivre-ensemble. Nous sommes depuis le 1er janvier la première Métropole de France. La métropole permet de régler des questions importantes, comme la transition énergétique et la pollution de l’air. Il faut dans une grande région comme l’Ile-de-France mettre les ressources en commun pour résoudre les problèmes : le Grand Paris doit permettre d’assurer le développement de chaque commune, sans égoïsme, comme nous l’avons fait à Lyon. C’est la vision de Gilles CATOIRE pour l’Ile-de-France. » D’autre part « Développer l’emploi est la priorité des élus. Comme nous le faisons à Lyon, vous le faites à Clichy en encourageant l’arrivée de moyennes et grandes entreprises. La bonne méthode est de mixer les politiques économiques et sociales en associant les entrepreneurs pour favoriser la création d’emplois. »

Un enjeu politique: la dispersion des voix est un risque

Il a rappelé l’enjeu politique de cette élection départementale « la dispersion des voix est un risque. Si on veut assur
er la présence de la gauche au 2nd tour, il faut voter Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT dès le 1er tour ! » Gérard COLLOMB a enfin souligné qu’il partageait la même conception de la gauche que Gilles CATOIRE, avec des valeurs et des principes, et proche du quotidien . « C’est ce que je fais à Lyon, c’est aussi ce que Gilles CATOIRE fait à Clichy, c’est pour ça que je suis venu le soutenir. »

- page 1 de 4