PARTI SOCIALISTE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 23 mars 2015

Elections départementales: les résultats sur Clichy

RESULTATS DU PREMIER TOUR

Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT: 28,99%

* Remi MUZEAU-Alice LEMOAL 27,61 %
* Marie-Claude FOURNIER-Aissa TERCHI 14,93 %
* Didier SCHULLER-Mireille GITTON 12,76
* Remi CARILLON-Liliane KAROUS 11,02
* Jean-Luc BRACHET-Claire RIOU 4,66

-Taux de participation : 41,65 %

Déclaration de Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT

L’exception à Clichy : Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT (PS) en tête au 1er tour des départementales avec 29 % !

« Dans un contexte national et départemental difficile pour la Gauche, Clichy constitue une exception.

Les Clichois ont placé la liste « Tous ensemble pour Clichy » avec Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT (suppléants Abderrahman ACHIBANE et Sarah DEBASC-DADOUCHE) en tête devant la liste du candidat UMP de Balkany, car ils ont compris notre projet et nous les en remercions.

Nous notons avec satisfaction le recul du FN à Clichy, puisqu’il fait moins de la moitié de son score national.

Les autres composantes de la Gauche (EELV, FDG, PCF, PRG) font également un bon score à Clichy. L’ensemble des candidats de la Gauche et des écologistes sont aussi en net progrès par rapport aux municipales.

C’est le moment maintenant de nous rassembler : nous appelons tous les électeurs et les démocrates qui veulent sanctionner le système Balkany à se mobiliser pour que ce soient les Clichois qui gagnent dimanche 29 mars ! »

Dimanche 29 mars avec Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT, faites gagner Clichy !

vendredi 20 mars 2015

Dimanche, votre vote est décisif; votez "tous ensemble pour CLICHY


Dès dimanche 22 mars, votez "Tous ensemble pour... par gillescatoire

Daielle RIPERT sur Radio Orient

ECOUTER LE DEBAT



jeudi 19 mars 2015

Le FN: un choix dangereux

A ceux qui veulent exprimer un message par un vote FN: attention, danger!

Lacampagne à Clichy: l'embarras de R.Muzeau empêtré dans ses liens avec Balkany

vendredi 13 mars 2015

Balkany veut garder son passeport...

mercredi 4 mars 2015

VENEZ DEBATRE DU PROGRAMME



samedi 28 février 2015

Monsieur Muzeau, vous ne pouvez plus vous taire sur Balkany!

mardi 24 février 2015

REUNION PUBLIQUE PRESIDEE PAR CATHERINE BEREGOVOY

Bruno Le Roux rappelle les règles de l'engagement socialiste

, Bruno Le Roux, a de nouveau appelé les « frondeurs » à la « responsabilité », mardi 24 février, sur BFM-TV, et exclu d’éventuelles sanctions à leur encontre. « La liberté est totale au PS, a-t-il rappelé. Mais quand une décision est prise, elle s’impose à tous. Je dis simplement qu’il y a des règles. Il y a des statuts et un règlement qui nous engagent. »

« Il y a un nivellement par le bas du débat et des positionnements de posture qui ne sont pas dans l’intérêt des Français, a-t-il déploré. Leur comportement est individualiste, j’appelle à la fin de l’individualisme. »

jeudi 19 février 2015

Gérard COLLOMB président du comité de soutien à Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT

Gérard COLLOMB, président du comité de soutien à Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT aux élections départementales des 22 et 29 mars prochains, s’est d’abord rendu ce matin sur le marché du centre à la rencontre des Clichois. Habitants et commerçants ont réservé un accueil chaleureux aux candidats de la liste « Tous Ensemble Pour Clichy » et au Maire de Lyon. A l’issue de cette rencontre de terrain, le comité de soutien s’est retrouvé dans une ambiance conviviale au « Garçon de café ».

La communauté urbaine de LYON est un modèle pour le Grand Paris

Gilles CATOIRE a salué la présence de Gérard COLLOMB en soulignant que sa gestion de la communauté urbaine de Lyon était « un modèle dont il fallait s’inspirer pour construire le Grand Paris. A l’instar de Lyon nous menons un travail en commun avec les décideurs économiques, les acteurs créatifs dans tous les domaines (associatifs, culturels, sportifs…) Cette dynamique se retrouve pleinement dans notre comité de soutien ». Il a indiqué que Clichy prenait toute sa place dans la dynamique de croissance des Hauts-de-Seine, et qu’il présenterait la semaine prochaine aux Clichois le compte-rendu de son mandat de Conseiller général, son équipe, et le programme pour l’élection départementale.

Une équipe à l'image du Clichy d'aujourd'hui

Gilles CATOIRE a présenté le tandem qu’il formait avec Danielle RIPERT, et leurs candidats-suppléants Abderrahman ACHIBANE et Sarah DEBASC-DADOUCHE : « une équipe à l’image du Clichy d’aujourd’hui, qui aime à se retrouver dans la défense de nos valeurs communes et dans la joie de vivre-ensemble ».

Danielle RIPERT a présenté les étapes de son engagement personnel et professionnel, qui l’ont conduit à devenir maire-adjointe (en charge aujourd’hui du Sport), puis candidate aux élections départementales. Elle a notamment mis en avant « les enjeux du développement durable et de la transition énergétique, qui seront au centre de notre campagne électorale. »

Abderrahman ACHIBANE a présenté son engagement comme maire-adjoint en charge de l’Emploi et de la Jeunesse, et a souligné sa détermination à ce que « les Hauts-de-Seine s’engagent encore plus en faveur de la jeunesse. » En partenariat avec Sarah DEBASC-DADOUCHE, qui comme lui fait partie de la nouvelle génération engagée dans le combat citoyen, à partir de leurs expériences dans le domaine associatif, avec une attention particulière sur les questions d’éducation et de la famille.

L'emploi est une priorité

Gérard COLLOMB a souligné que « Lyon a été l’une des premières communautés urbaines, dès les années 60, ce qui nous a permis d’avoir une vision d’ensemble du développement territorial, en y intégrant des politiques de proximités. Cela nous a permis de favoriser la mixité sociale et de créer les conditions du vivre-ensemble. Nous sommes depuis le 1er janvier la première Métropole de France. La métropole permet de régler des questions importantes, comme la transition énergétique et la pollution de l’air. Il faut dans une grande région comme l’Ile-de-France mettre les ressources en commun pour résoudre les problèmes : le Grand Paris doit permettre d’assurer le développement de chaque commune, sans égoïsme, comme nous l’avons fait à Lyon. C’est la vision de Gilles CATOIRE pour l’Ile-de-France. » D’autre part « Développer l’emploi est la priorité des élus. Comme nous le faisons à Lyon, vous le faites à Clichy en encourageant l’arrivée de moyennes et grandes entreprises. La bonne méthode est de mixer les politiques économiques et sociales en associant les entrepreneurs pour favoriser la création d’emplois. »

Un enjeu politique: la dispersion des voix est un risque

Il a rappelé l’enjeu politique de cette élection départementale « la dispersion des voix est un risque. Si on veut assur
er la présence de la gauche au 2nd tour, il faut voter Gilles CATOIRE et Danielle RIPERT dès le 1er tour ! » Gérard COLLOMB a enfin souligné qu’il partageait la même conception de la gauche que Gilles CATOIRE, avec des valeurs et des principes, et proche du quotidien . « C’est ce que je fais à Lyon, c’est aussi ce que Gilles CATOIRE fait à Clichy, c’est pour ça que je suis venu le soutenir. »

dimanche 15 février 2015

Gérard COLLOMB à Clichy pour soutenir Gilles Catoire et Danielle Ripert

dimanche 8 février 2015

Une semaine politique pleine d’enseignements

la droite déboussolée par la progression du FN

La droite se coupe en deux , de "ni-ni" voire soutien à l'extrême drooite d'un côté, appel au front républicain de l'autre. On voit bien que cette hésitation dédouane le vote FN vis à vis des électeurs.
Les conséquences nationales , en particulier l’échec cuisant de Sarkozy, dont les alliés centristes ont appelé à voter pour le candidat socialiste, aura sans doute des effets qu'on ne mesure pas encore.Le Modem de François Bayrou a clairement appelé à voter pour Frédéric Barbier, de même que Jean Pierre Raffarin.

La division de la gauche profite au parti de Mme Le Pen

Nous ne sommes pas en Grèce, ceux qui ont misé sur « la gauche de la gauche » associée aux Verts en faisant du PS l’adversaire principal offrent sur un plateau une victoire au FN. Dans le Doubs au premier tour, 10 candidats ont fait ensemble 12% des voix…Assez pour faire perdre la gauche

Contradictions et confusion chez R.Muzeau, UMP, dont la colistière se dit représentante du Modem

Alors, mme LeMoal, Peut-être avez vous oublié que vous faites équipe avec M.Muzeau, suppléant de Balkany, lequel a insulté monsieur Jupé qui soutient la même positiion que François Bayrou?
Avez-vous réagi aux propos de P.Balkany, vous êtes vous démarquée de ses déclarations?
Avez_vous l'aval de monsieur Bayrou ? Tout cela est bien confus, le rideau de fumée est peut-être un aveu d'incompétence, une fois de plus, de la part du représentant local de l'UMP, toujours aussi dépourvu d'idées et de programme.

Elections départementales, la campagne est lancée!

Réunions de travail, rencontres avec les clichois dont beaucoup ont signé le comité de soutien., débats et explications sur cette nouvelle assemblée sont au programme



samedi 7 février 2015

Election départementale

Elections départementales: les candidats présentés par le Parti Socialiste

samedi 31 janvier 2015

POUR NE PAS OUBLIER

Hebdo n°763 - Shoah : La République « n'oubliera jamais »

C'est la saison des soldes

En promo sur google

mercredi 14 janvier 2015

Assemblée Nationale: la Marseille chantée par les élus, une première depuis 1918

Image forte de l'union nationale, les députés ont entonné spontanément l'hymne national. Journée solennelle avec les obsèques des victimes et l'hommage qui leur a été rendu. En même temps se pose la question de l'après.

Manuel Valls a tenu un discours de détermination contre le terrorisme et rappelant les valeurs républicaines. Il a voulu annoncer un plan de bataille avec le renforcement des moyens , mais pas question de mesures d'exception qui entraineraient la restriction des libertés fondamentales.
Le premier ministre a réaffirmé l'égalité républicaine

La France n'est pas en guerre contre une religion. La France n'est pas en guerre contre l'islam et les musulmans. La France protégera (...) comme elle l'a toujours fait, tous ses concitoyens : ceux qui croient comme ceux qui ne croient pas

Le débat républicain doit se poursuivre sur l'implication de la France dans ce que Manuel Valls qualifie de "guerre contre le terrorisme".
N'oublions pas que au Mali les exactions se poursuivent, faisant des centaines de victimes dont de nombreux enfants.

Le journal satirique reparait , c'est important car les démocrates doivent se battre pour la liberté d'expression, y compris s'ils ne partagent pas les opinions défendues. Car comme l'affirmait Voltaire

Qu'est-ce que la tolérance, c'est l'apanage de l'humanité

Voltaire (Traité de la tolérance)

mardi 13 janvier 2015

Images de la mobilisation

Le slam de Grand Corps Malade



"7 janvier 2015, j'ai pas envie d'aller au lit, je préfère prendre un stylo car ce soir, je suis Charlie / les artisans de la liberté ont rencontré leur destinée / ce soir j'écris pour eux, car je ne sais pas dessiner" /(...)

"Ecrivains, paroliers, dessinateurs, grapheurs, musiciens, poètes, peintres et sculpteurs, célébrités, anonymes, professionnels et amateurs, faisons en sorte que cet élan s'affiche plus loin que sur Twitter" /(...)

"si seulement ce drame abject pouvait nous faire grandir". (...)

Plus habitué aux concerts et aux chansons qu'aux réseaux sociaux, Grand Corps Malade a pris sa plume magique pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Charlie Hebdo. Ce vendredi 9 janvier 2015, le slameur a ainsi publié sur Youtube "Je suis Charlie", un texte poignant, mis en musique par John Mamann.



Sur le parvis de la mairie, le Conseil municipal a évoqué les victimes et appelé les clichois à se joindre au rassemblement parisien.
En ce Dimanche 11 janvier, un millier de Clichois se sont retrouvés dans les jardins de l’Hôtel de Ville, avec les élus de l’ensemble des groupes politiques du Conseil municipal, pour saluer la mémoire des victimes des actes terroristes perpétrés cette semaine.

Certains arboraient un badge, d’autres étaient venus avec des pancartes. À midi, des Clichois dans leur diversité, de toutes les générations, étaient rassemblés devant la mairie, avec l’ensemble des élus du Conseil municipal. Entre émotion et conviction, avec les représentants de chacun des groupes politiques nous avons exprimé leur détermination à nous battre pour faire respecter la liberté d’expression, en France et dans le monde. Avant de rendre hommage aux 17 victimes des attentats et d’adresser des messages de soutien à leurs familles.

- page 2 de 6 -