PARTI SOCIALISTE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 11 janvier 2015

La mobilisation énorme pour la liberté fait du dimanche 11 janvier un jour historique

victimes ou héros, la France découvre leur visage

Trois policiers assassinés


Clarissa Jean-Philippe, Franck Brinsolaro,Ahmed Merabet


Son sang froid et son courage ont évité un carnage

Lassana Bathily
employé de la supérette kasher

Une mobilisation internationale spectaculaire

samedi 10 janvier 2015

Hommage aux victimes sur le parvis de la mairie avant le départ pour la manifestation




jeudi 8 janvier 2015

La France fait bloc face au terrorisme

HOMMAGE AUX VICTIMES


Les partis démocratiques unis pour lutter contre la menace terroristre*

La liberté d'expression fait partie des valeurs que les extrémistes veulent détruire.Il faut que CHARLIE HEBDO continue à paraître.
"je ne suis pas d'accord avec vos idées et je me battrais pour que vous puissiez les exprimer" (Voltaire)

Manifestations d'hommage aux victimes

Les manifestations spontanées se multiplient dans toute la France en cette journée de deuil national.
Le grand rassemblement d'hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo, initialement prévu samedi, se déroulera dimanche, a annoncé Matignon. Le PS et l'UMP y participeront., ainsi que le Parti communiste, Europe Écologie-Les Verts, le Mouvement républicain et citoyen et le Parti radical de Gauche. L'UMP et l'UDI ont appelé jeudi à participer à ce rassemblement républicain.

mercredi 7 janvier 2015

TOUS CHARLIE


A Clichy comme partout en France et dans le monde, nous avons pris connaissance de la sauvagerie barbare qui a provoqué à l’heure actuelle de nos informations, déjà 12 victimes. Les plus hautes autorités de l’Etat dont le Président de la République François HOLLANDE, les Chefs d’Etat étrangers, et les responsables politiques ont su réagir avec la plus grande fermeté. Déjà au cours de ces derniers mois, des otages dont de nombreux journalistes, ont perdu la vie parce qu’ils faisaient leur métier. Cette fois–ci c’est sur notre territoire même que la liberté de la presse est mise en péril par des actes criminels contre des journalistes de talent qui ont aussi fait perdre l

Lire la suite...

jeudi 1 janvier 2015

BONNE ANNEE A TOUS LES CLICHOIS

mercredi 31 décembre 2014

Affaires Balkany:le curieux silence de Rémi Muzeau

On ne peut pas compter sur ses amis ! Pas un mot de son suppléant pour manifester son soutien à Patrick Balkany, malmené par la justice dans une longue liste de mises en causes !

Pourtant ils avaient l’air de bien s’entendre, comme en témoignent le choix de Muzeau comme suppléant et la campagne menée ensemble pour les législatives.

P. Balkany n’avait pas non plus hésité à envoyer à Clichy un « conseiller », les méchantes langues disent même un tuteur, un certain Jean Pierre Aubry, souvent présent dans la permanence clichoise de l’UMP, par ailleurs aussi permanence du député. Le même Aubry est présenté comme l’ami et l’homme de confiance du député.

Le député ne respecte pas la loi

Mais voilà que deux des acteurs de cette mauvaise pièce , messieurs Balkany et Aubry, sont mis en cause par la justice pour des faits communs et sont frappés par une interdiction de se rencontrer ; une avalanche d’articles de presse relatent comment ils ont bafoué la loi en se rencontrant , photo à l’appui, au moins une fois, voire plus disent certains.

Le silence assourdissant de Muzeau

Le troisième homme, le suppléant Muzeau, qui devrait le premier être choqué que son député ne respecte pas la loi, est étrangement silencieux. Et pourtant les occasions n’ont pas manqué, si on en croit le dossier publié en particulier par le journal « Le Monde », de se désolidariser ou au moins de s’interroger.

Qu’attend donc M. Muzeau ?

samedi 22 novembre 2014

Le tribunal correctionnel de Nanterre prononce la relaxe pour Gilles Catoire

Relaxé par le Tribunal correctionnel de Nanterre, j’engage le combat pour obliger l’UMP à tourner la page de l’affairisme en écartant le tandem Balkany-Muzeau qui fait honte à notre circonscription

Le Tribunal correctionnel de Nanterre vient de confirmer que j’étais un élu intègre en me relaxant dans une procédure qui trainait depuis 2008, concernant l’attribution d’un marché de la Ville de Clichy. Hier, l’UMP spéculait beaucoup sur mon éventuelle condamnation : elle en sera pour ses frais. Quand des politiques de gauche sont concernés par des procédures judiciaires, ils démissionnent. Mais ce n’est pas le cas à droite ! Il ne se passe pas une semaine sans que l’on apprenne des informations nouvelles et des révélations sur le train de vie de Balkany et ses modes de financement, qui font l’objet d’investigations judiciaires multiples. Ce qui oblige son suppléant Muzeau à raser les murs.

L’UMP tente de faire oublier le cas de Balkany, toujours membre du groupe UMP à l’Assemblée nationale. J’ai l’intime conviction que si les électeurs avaient eu connaissance de toutes ces révélations, j’aurai gagné en 2012 les élections législatives dans la 5ème circonscription des Hauts-de-Seine, dont le résultat était très serré. Le tandem Balkany-Muzeau fait honte aux citoyens. Ils doivent maintenant démissionner !

Je suis plus déterminé que jamais à mener le combat politique pour obliger la droite à tourner la page de l’affairisme lors les prochaines échéances électorales, parmi lesquelles une possible législative partielle dans la 5ème circonscription des Hauts-de-Seine que nous préparons très sérieusement.

Une délégation d'élus clichois représente la ville de Clichy à Ramallah a l'occasion d'une rencontre internationale

Réunions de travail, conférences, échanges avec les participants, laissent à peine le temps d'une découverte des villes palestiniennes.
Les thèmes abordés sont copieux: développement économique, planification urbaine,intégration territoriale, notamment a propos de la souveraineté palestinienne.


Parmi les personnalités , on reconnaît notamment Monsieur le président Mahmoud Abbas

dimanche 9 novembre 2014

ETATS GENERAUX DES SOCIALISTES,CONTRIBUTIONS DE LA SECTION DE CLICHY (texte 3 et 4)

TEXTE 3

TEXTE 4

ETATS GENERAUX DES SOCIALISTES,CONTRIBUTIONS DE LA SECTION DE CLICHY (texte 1 et 2)

TEXTE 1


TEXTE 2

Etats généraux des socialistes: les contributions de la section de CLICHY

5634 contribuions ont été élaborées par les militants, les sections et les fédérations. C'est un gros travail de réflexion, dans le cadre d'une liberté de parole qui apparaît à la lecture des textes publiés sur le site

les états généraux des socialistes

Les socialistes clichois ont planché sur quatre thèmes:

  • Etat et contrat: réformer la fiscalité des ménages
  • Croissance et social écologie: la transition énergétique, pour un habitat digne et durable
  • Entreprise et ré-industrialisation: développer une industrie fondée sur les objets connectés et en particulier les techniques médicales
  • Etat social et service public: la fracture numérique touche les retraités

lundi 3 novembre 2014

Les militants socialistes et les élus de gauche reçoivent le soutient des responsables départementaux du PS

Le premier secrétaire Philippe Sarre, accompagné de Jean André Lasserre et Xavier Iacovelli, élus du département, n'en revient toujours pas; sanctionner le maire et son équipe , auxquels rien n'est reproché, pour les "fautes graves" commises par les candidats arrivés en position 2 et 3 dépasse l'entendement.
Lors de cette présence sur le marché, de nombreux clichois sont venus chercher des explications et s'informer des voies de recours face à une mesure pour le moins surprenante.

mardi 28 octobre 2014

Elections municipales de Clichy et d'Asnières: Le Parti Socialiste des Hauts-de-Seine saisit Christiane Taubira

Philippe SARRE premier secrétaire de la fédération des Hauts de Seine du Parti Socialiste

La Fédération du Parti Socialiste des Hauts-de-Seine a vivement réagi dès l’annonce des décisions du Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise, concernant le rejet du recours de Sébastien Piétrasanta à Asnières et l’annulation de l’élection à Clichy-la-Garenne.

Dans le premier cas, les éléments portés à la connaissance du tribunal sont jugés par lui comme n’étant pas susceptibles de façon certaine de modifier les résultats du scrutin, alors même que l’écart final n’est que de 70 voix.

Dans le deuxième cas, pour Clichy, l’annulation est prononcée au motif que l’écart entre les candidats Muzeau et Catoire n’est que de 1,56%. De plus, le juge fait droit aux demandes de M. Schuller et de M. Muzeau, qui sont reconnus par ce même jugement avoir commis, l’un et l’autre, des fautes graves, et alors qu’aucun des griefs avancés par M. Muzeau n’a été reconnu contre Gilles Catoire.

Le Premier Secrétaire du Parti Socialiste des Hauts-de-Seine s’étonne du fait que ces deux décisions aient été prononcées par un tribunal dont le président présente un parcours politique très marqué : attaché parlementaire de Franck Borotra (1986 - 1987), chef de cabinet du président du Conseil Général des Yvelines (1994 – 1999), chef de cabinet du ministre de l’industrie (1995 - 1997), conseiller municipal UMP de Vélizy-Villacoublay (2001 - 2004).

« Le rapprochement entre le caractère manifestement excessif des décisions prises et le profil politique du juge ayant prononcé les dites décisions nous interroge », explique Philippe Sarre. « Sans attendre une intervention de sa part sur ce qui n’est pas de son ressort, j’ai cru bon de porter ces éléments à la connaissance de la ministre de la Justice, Christiane Taubira. Il en va de l’impartialité des décisions de justice et du respect de la démocratie. »

Alors qu'aucun grief n'est retenu contre moi et les membres de ma liste, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé l'élection municipale en raison de prétendues manœuvres délibérées de Rémi Muzeau et Didier Schuller qu'il qualifie de graves.

Gilles Catoire:

Alors qu'aucun grief n'est retenu contre moi et les membres de ma liste, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a annulé l'élection municipale en raison de prétendues manœuvres délibérées de Rémi Muzeau et Didier Schuller qu'il qualifie de graves. Je défendrai donc la sincérité du scrutin et de mon élection comme maire de Clichy devant le Conseil d'état.

Dans son jugement rendu ce jour, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise considère qu'aucune irrégularité ne peut être imputée à la liste que j'ai conduite aux élections municipales. Les élections sont annulées en raison des seules prétendues manœuvres des deux candidats perdants arrivés en 2ème et 3ème position : Rémi Muzeau et Didier Schuller.

Le tribunal a estimé que ces prétendues manœuvres, liées aux querelles d'investitures des trois partis de droite (UDI-UMP-Modem), avaient eu pour Didier Schuller "un caractère délibéré et massif" et pour Rémi Muzeau " un caractère délibéré et d'une particulière gravité".

Le tribunal administratif n'a pas suivi les conclusions du rapporteur public qui avait estimé que les irrégularités des deux candidats de droite se compensaient. Le tribunal reçoit donc la protestation d’un requérant, pourtant lui-même à l’origine de manœuvres d’une « particulière gravité ».

Avec ma liste, je défendrai devant le Conseil d'état la sincérité du scrutin afin que ces prétendues manœuvres ne remettent pas en cause l'expression du suffrage universel qui a voulu ma réélection comme maire de Clichy.

L'équipe que j'ai mise en place depuis mars 2014 maîtrise les dossiers et est présente sur le terrain à l'écoute des Clichois.

Je suis déterminé à agir avec mon équipe municipale et tous ceux qui veulent travailler avec nous, pour préserver les Clichois des prétendues manœuvres de ces opposants, sanctionnées par le tribunal, avec lesquelles mon équipe et moi-même n'avons rien à voir.

J'en appelle donc à tous les Clichois attachés au respect fondamental de la démocratie à se rassembler pour épargner à notre ville le déclassement politique qu'elle ne mérite pas.

Je suis déterminé à ce que notre calendrier de travail ne subisse aucun retard, conformément au mandat que nous ont donné les Clichois. C'est pourquoi, nous travaillons actuellement à préparer notre budget pour qu'il soit voté très prochainement.

lundi 13 octobre 2014

Convention fédérale du Parti Socialiste des Hauts de Seine.Objectif: préparer les Etats Généraux

Symboliquement, c'est le préau de l’école Jean Jaurès qui a été le cadre de cette rencontre L'assemblée studieuse s'est partagée entre trois ateliers,autour chacun d'un thème de débat La politique économique, la réforme des rythmes scolaires, la mis en place de Paris Métropole ont donné lieu à des échanges approfondis , qui se sont achevés par un pot amical.
Les comptes rendus seront mis en ligne par la fédération socialiste des Hauts de Seine.

lundi 15 septembre 2014

Les Etats Généraux du Parti socialiste:


29 AOUT - 6 DECEMBRE 2014
Le Parti Socialiste refonde son identité


Lancés à l’Université de la Rochelle et se concluant le 6 décembre à Paris, les Etats généraux des socialistes sont un large processus de consultation militante visant à reformuler l’identité du Parti socialiste face aux grands bouleversements qui traversent le monde et la société.
Ces Etats généraux doivent permettre le renouveau de notre identité en affirmant ce qu’est le socialisme dans le monde contemporain.

LIRE LE GUIDE DU PARTICIPANT

La rentrée scolaire; les changements entrent en vigueur, portés maintenant par une ministre énergique

La rentrée scolaire : la réforme des rythmes scolaires prend bonne tournure…

Mais la ministre Najat Vallaud-Belkacem est devenue la cible des toutes les forces réactionnaires (on ne trouve pas de meilleurs mots pour qualifier la bassesse des commentaires)

La voilà accusée de tous les maux, de toutes les incapacités, la dernière trouvaille en date étant de pratiquer la langue de bois. Il n’est pas trop compliqué de deviner à quelle source nauséabonde s’abreuvent certains. Le Parti socialiste condamne avec force l’ensemble des basses attaques, mensonges et insinuations odieuses portées par la droite ces derniers jours à l’encontre de l’Éducation nationale en générale et de la ministre en particulier. Pendant ce temps, la quasi-totalité des communes ont mis en place de nouveaux rythmes scolaires ; les communes ont reçu de l’Etat une contribution au financement des mesures.

La France est maintenant en retard dans les comparaisons entre pays sur le niveau des élèves. L’année scolaire 2014-2015 est celle de l’élaboration d’un nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture dont l’objectif est d’élever le niveau de tous les élèves tout au long de la scolarité obligatoire.

Le processus de recrutement et la formation d’enseignants supplémentaires sont en route.

Certains cherchent à détourner le débat sur une soi-disant théorie du genre , peut-être veulent ils ainsi casser une politique de recherche de l’égalité filles-garçons . Les filles n’ont guère envie dans leur majorité n’ont pas envie de retourner au Moyen Age et de renoncer aux droits difficilement acquis. L’école doit contribuer à l’égalité, droit républicain s’il en est.

lundi 14 juillet 2014

100ème anniversaire de la disparition de Jean Jaurès

Le Parti socialiste propose un docu-fiction : assassinat politique ou geste d'un fanatique?


« Qui a tué Jaurès ? », le docu-fiction par PartiSocialiste

samedi 12 juillet 2014

A lire dans "Le Parisien " du 11 juillet 2014

Le Point condamné pour diffamation envers Gilles Catoire

Communiqué de presse de Gilles Catoire, Maire de Clichy-la-Garenne

Clichy, le 10 juillet 2014

Déclaration de Gilles Catoire : « Le Point condamné sévèrement pour diffamations à mon égard »

« Je sors de la 14ème chambre du Tribunal de Nanterre qui vient de rendre son délibéré, sans réserve et de manière complète, en condamnant pour diffamation à mon égard le journaliste du journal Le Point, Hugo Domenach, et son directeur de la publication Franz-Olivier Giesbert.

Les 9 passages sur lesquels le tribunal a été saisi ont tous été déclarés diffamatoires, ce matin par le tribunal de Nanterre. Il a condamné la généralisation des propos qui a été faite à partir de témoignages anonymes et isolés, et tous hostiles à l’égard du Maire de Clichy. » Le tribunal a par ailleurs rappelé : « Il parait à tout le moins étonnant,(…)qu’aucun témoignage favorable n’ait pu être recueilli vis-à-vis d’un maire réélu sans discontinuité depuis 1985 et encore tout récemment ».

« Le tribunal a été particulièrement sévère estimant qu’il s’agissait de publications sans fondement, et sans enquête sérieuse, dans un organe de presse comme Le Point, qui est considéré comme l’une des plus prestigieuses publications françaises. Le tribunal a donc stigmatisé le manque de sérieux de l’enquête.

Le jugement de ce jour du Tribunal fait également état du caractère diffamatoire des propos tenus sur le voyage du Maire au Maroc, alors que celui-ci n’avait pas connaissance quand il s’est prononcé, des déclarations qui ont été faites hier par le Procureur de Nanterre Robert Gelli, qui a confirmé que les factures présentées au sujet de ce voyage au Maroc étaient indiscutablement des faux. Je constate que l’enquête s’accélère pour identifier les auteurs de ces faux dans le cadre de la plainte que j’avais déposée à leur égard, et sur lesquels la justice aura également à se prononcer.

Cette condamnation, dont la sévérité est proportionnelle à la gravité des infractions commises par le journaliste, constitue la première sanction de la campagne de presse diffamatoire qui a eu lieu à l’encontre du Maire de Clichy pendant la campagne. Les condamnations s’élèvent donc à 5000€ de dommages et intérêts, 3000€ d’amendes respectivement pour Hugo Domenach et Franz-Olivier Giesbert, et une insertion substantielle dans LePoint.fr, le Monde, Le Parisien.

Après la victoire politique aux municipales, c’est le premier succès judiciaire que je remporte, pour faire reconnaitre les préjudices personnels et politiques que j’ai subis pendant cette période, et dont les auteurs n’ont pas réussi à entamer la confiance que me font les Clichois. »

- page 3 de 6 -